Avenue Arthur Roux - 04 350 MALIJAI

Tél./Fax : 04.92.34.59.15

Bassin de la bléone > Bléone et affluents

Bléone et affluents


La Bléone
Les affluents
Les caractéristiques morphologiques
Les caractéristiques hydrologiques
La qualité de l'eau



Le bassin versant se caractérise par une forte capacité de production en matériaux sédimentaires.

Ces matériaux sont alors transportés par les cours d’eau et jouent un rôle majeur dans le fonctionnement et l’équilibre du lit des rivières.

 

Le fonctionnement de ces cours d’eau à fort charriage conduit à :

 

th/icone-information.png

Vous avez dit « Espace de mobilité » ?

 

L’espace de mobilité est l’espace dans lequel se déplace de lit actif par érosion latérale.

 

 illustration_Mix.jpg

Réduire excessivement l’espace de mobilité d’une rivière par la création d’ouvrages de protection de berge peut conduire à :

- Augmenter les phénomènes d’inondation par la réduction de l’espace disponible pour le passage des crues

-Augmenter les risques de voir les ouvrages de protection être endommagés ou totalement ruinés ; une rivière « canalisée » possède une force érosive accrue en raison de l’augmentation des vitesses.

-Limiter la recharge sédimentaire (par érosion) et induire, dans les secteurs déjà en déficit, des dommages importants (affouillement de berge ou de protections…)

-Appauvrir le milieu naturel. La divagation latérale étant source de renouvellement et rajeunissement des milieux alluviaux, et donc de maintien de leur originalité

 

Une mobilité latérale importante. La divagation des chenaux dans le lit actif peut, lors des crues courantes ou en fin de crue, entrainer des attaques frontales de berge et ainsi causer des dégâts importants quand des installations ou activités humaines sont trop proches du lit. On définie ainsi d’espace de mobilité de la rivière.

Le lit du cours d’eau occupe en général une grande partie du fond de vallée et limite ainsi l’étendue des terres cultivables qui, de fait, viennent au plus près du lit, notamment dans le secteur aval. Cette situation incite les riverains à protéger les berges par des endiguements afin de lutter contre les divagations ou contre les inondations dans les zones les plus habitées (Digne en particulier).

 

 

 

Des variations importantes du niveau du lit en raison des dépots de sédiments. En effet, lors d’une crue, la quantité de matériaux transportée dépend du débit liquide, de la taille des matériaux et de la pente. Ces paramètres ne sont pas homogènes sur tout le linéaire et on observe parfois, à la faveur d’une crue, des modifications importantes dans le profil en long de la rivière (notamment dans les zones de confluences). Ces fluctuations se nomment respiration du lit. Sur une période très longue, le profil en long oscille autour d’une position stationnaire qu’on nomme profil d’équilibre.

 

  

 

Si le bilan sédimentaire (entre transit et apport) est, à l’échelle humaine et en absence de perturbations, en équilibre, les interventions humaines passées (infrastructures transversales, extractions massives…) perturbent encore aujourd’hui le transit sédimentaire de la Bléone ; et ce jusqu’à la Durance.

 

Les extractions importantes de matériaux réalisées principalement sur la Bléone en aval de Digne, ont conduit à des incisions importantes du lit par les phénomènes d’érosions régressives et progressives (cf. schéma ci-dessous).

 

 

Ces phénomènes érosifs ont largement fragilisé les infrastructures existantes. Ainsi, le Grand Pont de Digne a été partiellement détruit en 1973 en raison de la déstabilisation de ses fondations.

Pour contrecarrer ces phénomènes, des ouvrages transversaux (seuils en travers) ont été créées en aval des principaux ponts entre Digne et la Durance.

seuil_grand_pont.jpg  Seuil en aval du Grand Pont de Digne les Bains

 

Aujourd’hui ces ouvrages perturbent eux aussi le transit des matériaux (voir figue ci-dessous) et conduisent :

• à une augmentation des risques d’inondation en amont des ouvrages du à l’engravement résultant de la diminution de la pente d’écoulement

• à une aggravation des phénomènes érosifs en aval des aménagements liée au déficit en matériaux (stockage amont) et à l’accélération des vitesses d’écoulement au droit du seuil.

• à une déconnexion biologique des milieux amont et aval (peu ou pas de circulation piscicole selon les aménagements).

  

On signalera également la présence d’un barrage hydroélectrique à Malijai géré par EDF. La gestion de cet ouvrage a été fortement améliorée depuis la crue de 1994. Il est aujourd’hui quasiment « transparent » vis-à-vis du transit sédimentaire.

 

Le SMAB, dans le cadre des études complémentaires au Contrat de Rivière, a engagé une étude importante visant à définir les aménagements nécessaires pour permettre de limiter les incidences évoquées plus haut 

→ En savoir plus : Voir rubrique Contrat de Rivière

 

th/icone-information.png

Vous avez dit « Durance » ?

 

Le Contrat de Rivière du Val de Durance  a été signé en novembre 2008. Il est porté par le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance (SMAVD).

 

Voir le site internet du SMAVD : www.smavd.org

Sur le bassin de la Durance, même si l’échelle de réflexion est différente et les infrastructures existantes non comparables (nombreux barrages EDF), le constat est similaire quant aux effets des perturbations du transit sédimentaire.

Ainsi, un des enjeux affichés au Contrat de Rivière du Val de Durance vis-à-vis de la Bléone est « le rétablissement des apports sédimentaires de la Bléone qui contribuera à un meilleur équilibre de la Durance sous réserve d’une évolution de la gestion des crues sur la chaîne hydroélectrique de la Durance »

Signé en novembre 2008, le Contrat de Rivière du Val de Durance prend en compte les principaux affluents, comme la Bléone, comme entrée du système.

Le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance, qui porte le Contrat de Rivière du Val de Durance, est à ce titre associé aux réflexions en cours sur la Bléone.




Documents relatifs au Bassin de la bléone


Le contrat de rivière Bléone


L’observatoire de la Bléone