Avenue Arthur Roux - 04 350 MALIJAI

Tél./Fax : 04.92.34.59.15

Bassin de la bléone > Bléone et affluents

Bléone et affluents


La Bléone
Les affluents
Les caractéristiques morphologiques
Les caractéristiques hydrologiques
La qualité de l'eau



La Bléone est un affluent rive gauche de la Durance. Elle fait partie des quatre affluents majeurs de la moyenne Durance, entre le Buëch en amont, l’Asse et le Verdon en aval.

 

La Bléone prend sa source sous le pic des Trois Evêchés sur la commune de Prads Haute Bléone à une altitude de 2819 m. Elle s’écoule principalement dans un axe est/ouest.

Elle rejoint la Durance après un parcours de 67 km environ.

Sur ce parcours, elle traverse les communes de Prads Haute Bléone, de la Javie, du Brusquet, de Marcoux, de Digne les Bains, du Chaffaut, d’Aiglun, de Mallemoisson, de Mirabeau, de Malijai et de l’Escale.

 

Le chevelu hydrographique du bassin versant de la Bléone est particulièrement riche et diversifié. Il représente un patrimoine paysager et écologique remarquable et constitue donc un atout essentiel du bassin. On distingue :

- Les rivières principales dont la Bléone, le Bès et les Duyes qui présentent une morphologie de lit en tresses

-Les torrents affluents

-Les adoux 

 th/icone-information.png

Vous avez dit « Adoux » ?

Un « adoux » est un petit affluent situé en lit majeur, alimenté par des résurgences de la nappe phréatique ou des sources en pied de versant. Ils sont caractérisés par un débit relativement constant et des eaux de bonne qualité. Il s’en observe tout au long des parcours de la Bléone et des Duyes.

→ Plus d’infos : Rubrique Patrimoine naturel et géologique

 

La Bléone et ses affluents principaux (Duyes, Arigéol, Bès dans sa partie aval) sont des rivières à lit en tresses. Leurs caractéristiques sont les suivantes :

• Une pente forte : autour de 1 à 3 %

• Un lit mineur large constitué des sédiments (galets, graviers et sables) transportés par la

rivière.

Photo_tresses.jpg

• Un lit constitué de bras multiples très mobiles.

• Des bancs qui se forment puis s’érodent au gré des crues.

• Des berges peu élevées. 

 

 

th/icone-information.png

Vous avez dit « Rivières à lit en tresses » ?

 

Les rivières en tresses sont caractérisées par la multiplicité des bras en eau (appelés chenaux) et la présence de bancs actifs qui assurent le stockage temporaire de la charge sédimentaire en transit. L’emplacement, la forme et le nombre de ces chenaux et bancs sont régulièrement modifiés par les crues dites « morphogènes ».

Malgré leur raréfaction continue depuis la multiplication des infrastructures aux 19ème et 20ème siècles (Piégay et al., 2009), on dénombre encore, dans le bassin Rhône Méditerranée Corse de nombreuses rivières en tresses (650 km). C’est, en effet, dans ce bassin que se concentrent la plupart des rivières de ce type sur le territoire métropolitain, voire même en Europe. Plus spécifiquement, ces secteurs sont localisés dans la zone alpine et périalpine du bassin du Rhône, principalement dans le bassin de la Durance.

Une étude de la ZABR (Zone Atelier Bassin du Rhône) est en cours pour caractériser ces rivières en tresses au niveau physique et écologique afin de proposer des actions de restauration fondées sur des bases plus solides.

www.graie.org/zabr – Rubrique projet transversaux

 

 






Documents relatifs au Bassin de la bléone


Le contrat de rivière Bléone


L’observatoire de la Bléone