Avenue Arthur Roux - 04 350 MALIJAI

Tél./Fax : 04.92.34.59.15

Bassin de la bléone > Activités humaines et usages

Activités humaines et usages


La population du bassin
Les activités agricoles
Les activités industrielles
Les activités touristiques et de loisirs



Démographie et répartition des populations

La montagne a marqué de son empreinte l’histoire des vals de Bléone. Elle est à la fois source de sa force et de sa faiblesse. La vie à la montagne est rude, elle n’est pas synonyme de richesse. Les habitants des zones de montagne ont petit à petit déserté les villages pour vivre près de Digne ou de l’axe de Bléone ou quitter le département. Le développement de la préfecture redonne cependant du dynamisme aux villages alentour (La Robine-sur-Galabre, Champtercier, Marcoux et le Brusquet) qui logent les actifs et leurs familles. Les efforts de Digne en direction de l’enseignement attirent une population jeune. Digne, Aiglun et Malijai développent leur artisanat en bordure de rivière.

La structuration des villages, à proximité des torrents, se caractérise par leur localisation soit perchée (le vieux Mirabeau, Champtercier, Mallemoisson, Thoard, le Brusquet, Marcoux, le Castellard-Mélan, les hameaux d’Aiglun, le Vernet) soit à proximité de la confluence des cours d’eau (Digne,La Javie, Blégiers, Verdaches).

 

Le bassin versant est couvert par 26 communes principales. La population à considérer est de 29 291 habitants (au 1er janvier 2007) soit près un peu plus de 18% de la population du département.

 

Sa répartition sur le bassin versant présente les principales caractéristiques suivantes :

  • L'essentiel de la population (85,5%) est situé dans la partie inférieure du bassin versant, de Digne à la confluence. L'agglomération de Digne, avec ses 18 755 habitants, représente à elle seule 64% de la population totale du bassin versant.
  • Sur les 26 communes du bassin, 13 ont une population inférieure à 200 habitants.
  • Les hauts bassins versant (haute Bléone, Bès), aux reliefs accentués, restent peu peuplés.

 

 

Usages associés

 Sur le bassin versant 3.5 millions de m3 d’eau sont prélevés annuellement pour l’alimentation en eau potable dont 1.3 millions en période estivale (Juin à Septembre).

81 % des volumes utiles à l’alimentation en eau des communes sont prélevés dans les nappes de la Bléone et du Bès principalement (Etude de Détermination des Volumes Prélevables - Agence de l’Eau – CEREG Ingénierie). Ce résultat est dû à l’importance de la commune de Digne les Bains qui prélève à elle seule ¾ des prélèvements dans la nappe de la Bléone.

Les sources captées représentent 18 % des volumes prélevés mais sont largement majoritaires en nombre.

Les prélèvements d’eau de surface (eau brute) sont marginaux.

 

Les communes alimentées par des sources sont en général plus vulnérables aux risques de sécheresse que les communes de la basse vallée pour lesquelles la forte capacité de stockage de la nappe d’accompagnement de la Bléone constitue une garantie.




Documents relatifs au Bassin de la bléone


Le contrat de rivière Bléone


L’observatoire de la Bléone