Avenue Arthur Roux - 04 350 MALIJAI

Tél./Fax : 04.92.34.59.15

Bassin de la bléone > Risques naturels

Risques naturels


Le risque d'inondation
Le risque érosif



Les risques d’inondations sur le bassin versant sont localisés. Ils résultent :

- soit du fonctionnement naturel des cours d’eau (engravement des confluences, respiration des lits ou embâclement)

-soit sont engendrés par des modifications anthropiques (sections couvertes des Eaux Chaudes et du Mardaric, engravement en amont d’ouvrages perturbant le transit sédimentaire…).

 

Les enjeux des inondations sur les vals de Bléone sont :

  • principalement agricoles dans la vallée des Duyes ou sur le secteur intermédiaire de la Bléone situé entre la Javie et Digne,
  • des traversées de villages (La Javie, Le Vernet…), ainsi que des hameaux ou habitations isolées,
  • la ville de Digne, menacée par les débordements de la Bléone, du Mardaric et des Eaux Chaudes,
  • la ZAC d’Aiglun,
  • des routes ou des captages.

 

th/icone-information.png

Vous avez dit « PPRi » ?

 

Les Plans de Prévention des Risques Inondations (PPRi) sont des documents réglementaires qui fixent des règles d’urbanisme et d’occupation des sols en lien avec les risques identifiés.

Ces documents sont consultables en mairie.

En savoir plus sur les PPRi de la vallée : http://www.alpes-de-haute-provence.pref.gouv.fr/ – Rubrique « Sécurité et Défense » - Sous-rubrique «IAL »  (Information des acquéreurs  et locataires)

 

Les communes les plus exposées disposent toutes d’un Plan de Prévention des Risques Inondation (PPRi). On citera notamment :

 

-       Aiglun

-       Champtercier

-       Digne les Bains

-       La Javie

-       L’Escale

-       Le Chaffaut

-       Mallemoisson

-       Thoard

-       Mirabeau (en cours)

 

 

 

 

 

 

Les débits de la Bléone sont aujourd’hui assez mal connus. La seule station hydrologique (sur laquelle les débits sont mesurés) est située sur le Bès.

→ Aller vers site de la Banque Hydro : www.hydro.eaufrance.fr/

 

La crue la plus importante connue sur la Bléone remonte au 22 juillet 1854. Le débit a été estimé à 1 100 m3/s.

L’estimation des débits de pointe sur la Bléone et sur ses principaux affluents a été réalisée par SOGREAH dans le Schéma de Restauration de la Bléone.

Toutefois ces débits ont fait l’objet d’une expertise (LEFORT, 2006). Aujourd’hui, et en l’absence de données contradictoires, la valeur de 550 m3/s est retenue sur la Bléone à Digne en amont des Eaux Chaudes.

 

Bleone_malijai__novembre_2000.jpg   Crue de la Bléone à Malijai - octobre 2000

Eaux_chaudes_crues.jpg

 Crue des Eaux Chaudes en 1994




Documents relatifs au Bassin de la bléone


Le contrat de rivière Bléone


L’observatoire de la Bléone