Avenue Arthur Roux - 04 350 MALIJAI

Tél./Fax : 04.92.34.59.15

Syndicat > Activités et Réalisations

Activités et Réalisations


Chantier en images ... Travaux d'aménagement du seuil du Grand pont sur la Bléone à Digne
Les chantiers 2016
Les chantiers 2014
Les chantiers 2013
Les chantiers 2012 ... suite
Les chantiers 2012
Les chantiers 2011
Travaux réalisés et techniques mises en oeuvre (Travaux SMAB et CG04)
Etudes menées par le SMAB
Travaux d'entretien et de restauration des ripisylves (Brigades Bleues du CG04)
Bilan d'activité du SMAB 2008-2011



 

En 2014, le SMAB a réalisé, pour le compte de ses collectivités adhérentes, 3 chantiers :


- BEAUJEU : Travaux de confortement de la digue amont du pont de Recuit

- LA ROBINE SUR GALABRE : Travaux de recentrage du lit du Galabre à la Robine

- MARCOUX et DEPARTEMENT DES AHP : Travaux d'arasement de l'ancien passage à gué du Bouinenc

 

 

Un chantier d'urgence a également été conduit à LA JAVIE en octobre 2014 (travaux de recentrage du lit de l'Arigéol en amont du pont de la RD900).

 

 

Retrouvez ci-après les "archives" des chantiers .....

 

 


 

Travaux de confortement de la digue amont du pont de Recuit à Beaujeu

 

 

La commune de Beaujeu est située sur le bassin versant de l’Arigéol, affluent rive droite de la Bléone confluant avec cette dernière au cœur du village de la Javie.

 

Un pont enjambe l’Arigéol en aval du hameau du Clucheret. Il permet l’accès au hameau de Recuit situé en rive gauche de l’Arigéol.

 panneau-beaujeu-recuit.JPG

En amont et en aval rive droite de ce pont, une digue en pierres maçonnées a été édifiée.

Aujourd’hui cette digue est en mauvais état et une intervention importante est nécessaire pour assurer sa pérennité. En deux endroits, le mur est partiellement éboulé créant des brèches et des points de fragilité pour l’ensemble de l’ouvrage.

 

Cette digue assure l’entonnement du pont du Recuit et permet de le protéger contre le contournement. De plus, elle protège la route départementale contre les inondations et les érosions.

 

En 2006, la commune de Beaujeu a réalisé des travaux de confortement des culées rive droite et rive gauche ainsi que de la pile centrale du pont (mise en place de blocs percolés béton pour éviter l’affouillement des ouvrages).

 

La commune a sollicité le SMAB pour une intervention sur la partie amont de la digue.

 

Les travaux conduits avaient pour objectif d’assurer la pérennité de la digue protégeant le pont de Recuit et la route départementale.

 

Suite à une consultation des entreprises, c'est l'entreprise COZZI qui a été retenue pour exécuter ces travaux.

reception-beaujeu.JPG

 

Les travaux ont débuté le 10 septembre et ont été achevés le 29 septembre 2014.

Ils ont officiellement été réceptionnés le 14 novembre dernier en présence de :

- M. TOULOUSE, 1er vice Président du SMAB,

- M. MASSETTE, représentant le Conseil Général des AHP (financeur de l'opération),

- MM. BERNARDINI et RICHAUD, élus de la Commune de Beaujeu.

 

 

 

L’intervention concernait l’ensemble de la digue située en amont du pont de Recuit. Soit environ 85 mètres.

L’opération a consisté à :

- Dégager la digue de la végétation présente : arbres, arbustes, broussailles.

- Reprendre entièrement le couronnement du mur pour en assurer l’étanchéité par la réalisation d’une couvertine en béton lisse. Cette intervention comporte :

  • Le nettoyage préalable
  • La reprise des maçonneries aux endroits où le mur est éboulé
  • La réalisation de l’arase en béton armé C30/37 sur 15/20 cm de hauteur avec coffrage, chaînage, rattrapage des différentes hauteurs et légère pente inclinée vers le cours d’eau (5 %).

- Reprendre entièrement les joints du mur côté route. Cette intervention comportera :

  • La purge des joints
  • Leur nettoyage
  • Le remplacement des pierres manquantes ou fissurées
  • Le rejointoiement au mortier de chaux (finition grattée).

 

Le montant définitif des travaux s'établit à  20 000.00 € HT soit 24 000.00 € TTC.


Le plan de financement est le suivant :

Mairie de Beaujeu

Région Provence

Alpes Côte d'Azur

Département des

Alpes de Haute Provence

 th/beaujeu.jpg th/region.png th/conseil-general.gif
30 % 30 % 40 %

 

Photos avant / après

beaujeu-avant1.JPG beaujeu-apres1.JPG

 

beaujeu-avant2.JPG beaujeu-apres2.JPG

 

beaujeu-avant3.JPG beaujeu-apres3.JPG

 

beaujeu-avant4.JPG beaujeu-apres4.JPG

 


Photos pendant travaux / Reprise du couronnement


couronnement-beaujeu_(1).JPG couronnement-beaujeu_(2).JPG

 

couronnement-beaujeu_(3).JPG couronnement-beaujeu_(4).JPG

 

 

Photos pendant travaux / Rejointoiement


reprise-joints-beaujeu_(2).jpg reprise-joints-beaujeu_(3).jpgreprise-joints-beaujeu_(1).jpg reprise-joints-beaujeu(4).JPG


 

 


 

Travaux de recentrage du lit du Galabre en aval de l'intersection RD103 / RD900a - Commune de la Robine sur Galabre

 

 

 

Le torrent du Galabre prend sa source sur la commune de la Robine sur Galabre, sous la cloche de Barles, à une altitude de 1 887 m. Il traverse le territoire communal avant de rejoindre le Bès après un parcours de 12.5 km.

 Panneau-Robine.JPG

En aval du pont de la RD900a, le Galabre venait frapper frontalement le talus de la route départementale située en rive droite (érosion du talus constitué de matériaux de remblai) et était ensuite renvoyé sur la rive gauche (voir vue aérienne page suivante).

En rive gauche, il existe une digue de protection en pierres en arrière de la berge actuelle. Au cours des crues de ces dernières années, l’érosion a progressé et se situait, avant les travaux, à 8 m environ du muret.

 

De plus, la végétation présente sur les atterrissements (saules arbustifs et jeunes peupliers), fixait cette situation en limitant la possibilité d’un recentrage naturel du lit par remobilisation des matériaux alluvionnaires.

 

La commune, inquiète de l’évolution de l’érosion en rive gauche et des risques de dégradation de la digue et de la propriété riveraine, a sollicité le SMAB pour procéder à des travaux de recentrage du lit du torrent.

 

Les travaux conduits avaient pour objectif de recentrer le lit du torrent du Galabre pour limiter les érosions latérales affectant le talus routier en rive droite (matériaux de remblai) et une berge en rive gauche (proximité d’une digue et d’une habitation).

 

Suite à une consultation des entreprises, c'est l'entreprise TRON Stéphane qui a été retenue pour exécuter ces travaux.

robine-reception.JPG

 

Les travaux ont débuté le 15 juillet et ont été achevés le 22 juillet 2014.

 

 

Ils ont officiellement été réceptionnés le 05 novembre 2014 en présence de :

- M. VARCIN - Président du SMAB,

- M. ACCIAI - Maire de la Commune de la Robine/Galabre

- et de M. TRON - Directeur de l'entreprise TRON.

 

 

 

Le montant définitif des travaux s'établit à  6 170.00 € HT soit 7 404.00 € TTC.


Le plan de financement est le suivant :

Mairie de la Robine sur Galabre

Région Provence

Alpes Côte d'Azur

Département des

Alpes de Haute Provence

 th/Blason_La_Robine_sur_Galabre.bmp th/region.png th/conseil-general.gif
20 % 30 % 50 %

 

Photos avant / après


Robine-avant1.JPG Robine-apres1.JPG

Erosion de rive gauche vue de face

 

Robine-avant2.JPG Robine-apres2.JPG

Erosion de rive gauche vue depuis l'aval

 

 

Robine-avant5.JPG Robine-apres5.JPG

Erosion de rive droite vue depuis le haut de berge


Robine-avant3.JPG Robine-apres3.JPG

Vue du site depuis l'amont

 

Robine-avant4.JPG Robine-apres4.JPG

Vue du site depuis le haut de la rive droite

 

 

 


 

Travaux d'arasement de l'ancien passage à gué du Bouinenc à Marcoux

 

→ Le chantier en image .... voir bas de page

 

Le torrent du Bouinenc est un affluent rive gauche de la Bléone qui conflue avec cette dernière en amont du village de Marcoux.

 

L’ancien passage à gué présent sur le torrent du Bouinenc est situé à quelques centaines de mètres en amont du nouveau pont de la RD900.

 IMG_1132.JPG

 

 IMG_2607.JPG

 

Il présente une hauteur de chute de 1.5 mètres ce qui le rend totalement infranchissable pour l’ensemble des espèces piscicoles (truite fario et cyprinidés).

Cet ouvrage a été implanté sur un seuil naturel constitué par un affleurement de marnes noires.

 

Il a été construit, en 1969, par le Conseil Général à l’occasion de travaux de restauration de l’ancien pont de la RD900, afin de permettre le franchissement du cours d’eau.

 

Cet ouvrage est aujourd’hui inutilisable en raison des érosions et affouillements qui ont partiellement emporté le béton et largement sapé la structure.

 

Plusieurs problématiques se posent aujourd’hui avec cet ouvrage :

- Une discontinuité piscicole et sédimentaire liée à la hauteur de la chute en aval (1.5 m de haut). Le Bouinenc ne fait pas encore partie des cours d’eau classé au titre de l’article L.214-17 du Code de l’Environnement (classement pour le rétablissement des continuités écologiques) mais l’ouvrage a d’ores et déjà été identifié et devrait être classé en 2018 avec une obligation de mise en conformité de l’aménagement vis-à-vis de la libre circulation piscicole et sédimentaire dans un délai de 5 ans.

- Un risque de brusque rupture qui pourrait impacter :

  • Les berges aval (voir le nouveau pont de la RD900) en fonction du positionnement des éléments béton arrachés par la crue.
  • Une canalisation d'eau potable traversant le torrent en amont de l’ancien pont. Cette canalisation peu profonde a d'ailleurs été emportée par le Bouinenc lors de la crue du 17 juin 2014.

- Un problème de sécurité compte tenu de l’état de l’ouvrage et des activités de baignade qui s’y exerce (risque de noyade dans les buses).

 bouinenc-panneau.JPG

A la demande du Conseil Général des Alpes de Haute Provence, propriétaire du seuil, et de la Commune de Marcoux, gestionnaire du réseau d'eau potable, le SMAB porte la maîtrise d'ouvrage déléguée des travaux d'arasement du seuil.

 

Suite à une consultation des entreprises, c'est l'entreprise COSEPI France qui a été retenue pour exécuter ces travaux.

 

L'opération consistera à :

- déconstruire et évacuer le seuil en béton;

- mettre en protection la canalisation d'eau potable.

 

Les travaux ont débuté le 14 octobre 2014 et ont été terminés le 05 novembre 2014.

 

 

bouinenc-reception.JPG

Ils ont officiellement été réceptionnés le 14 novembre en présence :

- de M. REINAUDO, Maire de la commune de Marcoux

- de M. MASSETTE, Conseiller Général

- de M. TOULOUSE, Vice Président du SMAB

- de MM. BERNARD et PASCAL, Agents du Conseil Général

- de M. DOMINCI pour l'entreprise COSEPI (mandataire des travaux)

- de M. CAMUS pour la société GREN (maître d'oeuvre)

 

 

Le montant du marché de travaux s'établit à  50 980.00 € HT soit 61 176.00 € TTC.


Le plan de financement est le suivant :

Département des

Alpes de Haute Provence

 

Mairie de Marcoux

Région Provence

Alpes Côte d'Azur

Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse

 th/conseil-general.gif th/logomarcoux.jpg

 

th/region.png  th/logo-aermc-nouveau.jpg
20 % 30 % 50 %

Ces travaux ont été déclarés à l'Administration au titre de la loi sur l'eau (récépissé n°04-2014-00105) et du code forestier.

 

Compte tenu de la nature des travaux et des évolutions attendues quant au rééquilibrage du lit du Bouinenc, le SMAB met en place un protocole de suivi du site comportant :

- un suivi topographique. Ce suivi couvrira environ 2 km de rivière de part et d'autre du seuil. Ils sera conduit sur 2 à 3 ans.

L'objectif est d'apprécier la modification du profil en long du cours d'eau suite à l'arasement du seuil.

- un suivi morphologique général. Il sera basé sur des prospections à pied du cours d'eau en amont et aval du seuil. Les zones d'érosions seront notées et photographiées.

- un suivi morphologique de détail. Plusieurs points de vues fixes ont été identifiées et seront suivis dans le temps (comparaison des photos).

- un suivi biologique. Des pêches électriques d'inventaires seront réalisées avant et après les travaux en deux points : amont du seuil et aval du seuil.

L'objectif est ici de quantifier l'évolution des populations piscicoles suite à l'arasement du seuil. En effet, aujourd'hui il constitue un obstacle infranchissable pour la faune piscicole.

 

 

Pour des raisons de sécurité, le Conseil Général a procédé, du 07 au 09 octobre dernier,  au démantèlement de l'ancien pont métallique de la RD.

 

 

LE CHANTIER EN IMAGE ...........

 

 

Vue du site depuis l'aval :


bouinenc-avant-aval.JPG

Le 03 octobre 2014

 

bouinenc-141014-aval.JPG

Le 14 octobre 2014

 

bouinenc-141016-aval.JPG

Le 16 octobre 2014

 

bouinenc-141020-aval.JPG

Le 20 octobre 2014

(barrage filtrant en bottes de paille pour décanter les eaux de pompage)

 

bouinenc-141022-aval.JPG

Le 22 octobre 2014

 

bouinenc-141107-aval.JPG

Le 07 novembre 2014

 

 

Vue du site depuis l'amont :


bouinenc-avant-amont.JPG

Le 03 octobre 2014

 

bouinenc-141014-amont.JPG

Le 14 octobre 2014

 bouinenc-141016-amont.JPG

Le 16 octobre 2014

 

bouinenc-141020-amont.JPG

Le 20 octobre 2014

 

bouinenc-141022-amont.JPG

Le 22 octobre 2014

 

bouinenc-141107-amont.JPG

 Le 07 novembre 2014

 


Vue du site depuis la rive droite :

 

bouinenc-avant-RD.JPG

Le 03 octobre 2014

 

bouinenc-141014-RD.JPG

 Le 14 octobre 2014

 

bouinenc-141016-RD.JPG

Le 16 octobre 2014

 

bouinenc-141020-RD.JPG

Le 20 octobre 2014

 

bouinenc-141022-RD.JPG

Le 22 octobre 2014

 

bouinenc-141107-RD.JPG Le 07 novembre 2014 

 


Vue du site depuis la rive gauche :


bouinenc-avant-RG.JPG

 Le 03 octobre 2014

 

bouinenc-141014-RG.JPGLe 14 octobre 2014

 

bouinenc-141016-RG.JPG

Le 16 octobre 2014

 

bouinenc-141020-RG.JPG

Le 20 octobre 2014

 

bouinenc-141022-RG.JPG

Le 22 octobre 2014

 

bouinenc-141107-RG.JPG Le 07 novembre 2014


 

Travaux d'enfouissement de la canalisation d'eau potable :

Afin de protéger durablement la canalisation d'eau potable traversant le torrent, il a décidé de l'inscrire dans la roche mère. La roche a donc été creusée au BRH et à la fraise hydraulique.
La canalisation a ensuite été posée dans cette tranchée, sur un lit de sable et enrobée de sable. Une couche de béton a ensuite été coulée pour refermer la tranchée au niveau de la roche.
Les eaux s'infiltrant dans la tranchée ouverte sont pompées et envoyées dans un bassin de décantation (merlon de gravier + barrage filtrant en bottes de paille).
bouinenc-141020-cana_(1).JPG
bouinenc-141020-cana_(2).JPG

Ouverture de la tranchée et ouverture de la roche (20 octobre 2014)

bouinenc-141022-cana_(1).JPG
bouinenc-141022-cana_(2).JPG

Bétonnage de la tranchée pour mise en protection de la conduite d'eau


bouinenc-141020-cana_(3).JPG

Bassin de décantation et barrage filtrant (20 octobre 2014)